Quelles aides 2023 autour de la rénovation des équipements installés par ENGIE Home Services

3 min de lecture

L’installation d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude performants, économiques et écologiques a un coût élevé, qui peut atteindre plusieurs milliers d’euros. C’est pourquoi le gouvernement propose une aide à la rénovation énergétique qui se décline en plusieurs dispositifs ciblant des équipements particuliers, et octroyée selon diverses conditions que vous détaille cet article.

Sommaire
1.
Quelle aide pour la rénovation énergétique de votre domicile ?
2.
Quelles aides pour changer de chauffage ?
3.
Quelles aides pour changer de chaudière ?
4.
Quelle aide de l'État pour votre pompe à chaleur ?
5.
Quelle aide de l'État pour une chaudière à granulés ?
6.
Les aides pour votre chauffe-eau thermodynamique ou votre ballon électrique
7.
Focus sur « MaPrimeRénov’ »

Quelle aide pour la rénovation énergétique de votre domicile ?

Chauffage et production d’eau chaude sanitaire sont des postes de consommation, et donc de dépense énergétique importants. Selon le mode de chauffage choisi, l’aide à la rénovation énergétique vous permet d’importantes économies lors de l’installation du dispositif. Et vous pourrez ensuite bénéficier d’une facture énergétique plus basse.

Quelles aides pour changer de chauffage ?

Plancher chauffant, panneaux solaires thermiques, chaudière à granulés... Les solutions de chauffage sont désormais nombreuses. Et bien loin, en termes d’efficacité et de performances, des anciens radiateurs électriques qui équipent pourtant encore de nombreux logements. Pour profiter d’un système de chauffage récent et économe, vous avez accès à plusieurs aides qui diminuent le coût réel de votre investissement :

  • l’éco-prêt à taux 0 ou éco-PTZ, un prêt sans intérêt pouvant atteindre 30 000 € selon vos ressources et les travaux envisagés (changement de chauffage seul, ou accompagné d’une amélioration de l’isolation par exemple) ; voire 50 000 € dans le cadre d’une rénovation globale
  • la TVA à 5,5 % sur le matériel comme la pose en cas d’installation d’un chauffage plus performant et plus écologique ; c’est toujours le cas des chaudières gaz à Très Haute Performance Energétique (THPE)
  • la prime énergie, ou "Certificats d’Économie d’Énergie" (CEE), pour l’installation d’un chauffage au gaz très performant, ou le raccordement de son chauffage à une source d’énergie renouvelable comme la pompe à chaleur air/eau ou le chauffage au bois ;
  • Le dispositif Denormandie, une réduction d’impôts pour les propriétaires de logements considérés comme des « passoires thermiques » situés dans certaines villes.

Deux grandes conditions s’appliquent à chaque aide à la rénovation énergétique citée ci-dessus :

  • les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) ;
  • Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

Tout ménage peut demander à bénéficier de ces aides, mais leur montant dépend du revenu du foyer. Les seuils sont fixés officiellement, et à consulter sur le site du gouvernement.

Quelles aides pour changer de chaudière ?

Le domaine des chaudières a beaucoup évolué ces dernières années. Et les nouveaux modèles, mettant en œuvre des technologies récentes, se révèlent bien plus performants que les anciens appareils classiques, quelle que soit l’énergie utilisée pour leur fonctionnement. Une aide pour le changement d’une chaudière peut être accordée si vous optez pour un modèle à Très Haute Performance Énergétique, comme les chaudières à condensation. Bien qu’utilisant un combustible non renouvelable (gaz), elle compte aujourd’hui parmi les systèmes robustes et plus performants, donc moins polluants et plus économiques.

En optant pour ce type d’appareil, vous pouvez prétendre à :

  • l’éco-PTZ ;
  • la prime "Certificats d’Économie d’Énergie" ;
  • la TVA réduite ;

La régulation doit également être performante, et appartenir au moins à la classe IV d’après les catégories de la réglementation européenne ErP. Ne vous inquiétez pas, le professionnel qui procède à l’installation, certifié RGE, est au fait de toutes les normes nécessaires pour bénéficier d’une aide à la rénovation énergétique. Il saura associer des éléments compatibles.

Attention, les chaudières basse température ne sont plus considérées comme des appareils à Très Haute Performance Énergétique. Elles n’ouvrent donc pas droit à une aide à la rénovation énergétique.

Autre point d’attention : depuis le 1er janvier 2023, les chaudières gaz ne sont plus éligibles à MaPrimeRénov’.

Besoin de remplacer votre chaudière ?

ENGIE Home Services vous accompagne tout au long de votre projet de changement de chaudière

Je découvre les offres

Quelle aide de l'État pour votre pompe à chaleur ?

Les principales aides de l’État pour une pompe à chaleur sont « MaPrimeRénov’ » et le « Coup de Pouce Chauffage ». Le Coup de Pouce Chauffage est issu du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) mais le montant de la prime a été réhaussé par l’Etat. Il est important de noter qu’elles ne concernent que les pompes à chaleur de type :

  • air/eau ;
  • géothermique (capteurs verticaux ou horizontaux).

Les PAC air/air ne sont donc pas éligibles à MaPrimeRenov’ ou au Coup de Pouce Chauffage.

 

Vous pouvez également bénéficier d’autres aides de l’État ou régimes fiscaux avantageux pour votre pompe à chaleur :

  • l’éco-PTZ ;
  • la TVA à taux réduit ;

Selon le type de pompe à chaleur choisi, le type d’équipement de chauffage remplacé (chaudière gaz ,charbon ou fioul ou pompe à chaleur) et vos revenus, vous pouvez ainsi obtenir jusqu’à 10 000 € d’aide à la rénovation énergétique (1). Comme toujours, l’achat du matériel et les travaux d’installation doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE.

 

JE TESTE MON ÉLIGIBILITÉ

Quelle aide de l'État pour une chaudière à granulés ?

Comme pour la pompe à chaleur, la chaudière à granulés est éligible à des aides substantielles de l’État : un propriétaire pourra cumuler, sous conditions de ressources, les primes « MaPrimeRénov’ » et « Coup de Pouce Chauffage ». car elle fait partie des équipements de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables.

En outre, elle est concernée également par le dispositif avantageux de l’éco-PTZ et la TVA réduite à 5,5%.

Selon le type d’équipement de chauffage remplacé (chaudière gaz ,charbon ou fioul) et vos revenus, vous pouvez cumuler jusqu’à 16 000 € d’aide à la rénovation énergétique (1).

Là encore, pour bénéficier de ces aides, il convient de choisir un professionnel certifié RGE pour l’achat du matériel et les travaux d’installation.  

 

 

JE TESTE MON ÉLIGIBILITÉ

Les aides pour votre chauffe-eau thermodynamique ou votre ballon électrique

Le chauffe-eau thermodynamique et le ballon électrique sont des solutions de production d’eau chaude sanitaire qui fonctionnent de manière différente. Le premier chauffe l’eau comme une pompe à chaleur air/eau, tandis que le second a recours à une résistance électrique. A noter que, tout comme la pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique ne fonctionne pas 100 % du temps grâce aux calories de l’air. Il a besoin d’un peu d’électricité.

L’aide pour l’achat et l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique est principalement assurée par « MaPrimeRénov’ ». Les autres aides classiques sont également octroyées pour un chauffe-eau thermodynamique, comme la prime énergie (CEE), l’éco-prêt à taux 0, ou encore le taux de TVA réduit à 5,5 %.

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique doit être réalisée par un professionnel RGE, et l’aide peut atteindre jusqu’à 1 200 € pour les ménages aux ressources très modestes (2). Attention, l’octroi de l’aide pour chauffe-eau thermodynamique n’est valable que pour les modèles les plus performants. C’est-à-dire dont l’efficacité énergétique dépasse un certain seuil en fonction de la classe de soutirage (capacité de l’appareil à produire de l’eau chaude sanitaire en plus ou moins grande quantité) du chauffe-eau :

  • > 94 % en cas de soutirage de classe M ;
  • > 99 % en cas de soutirage de classe L ;
  • > 109 % en cas de soutirage de classe XL.

 

 

Focus sur « MaPrimeRénov’ »

« MaPrimeRénov’ » est une aide à la rénovation énergétique qui a été modifiée plusieurs fois depuis sa création en 2020 afin de remplacer l’ancien CITE (crédit d’impôt à la transition énergétique), ainsi que le programme Habiter mieux agilité de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Elle est calculée sur la base de deux données majeures :

  • les revenus du foyer. Tous les ménages ont droit à cette prime, mais le montant varie selon le revenu fiscal de référence, indiqué sur l’avis d’imposition ;
  • le gain énergétique permis par les travaux.

Peuvent en faire la demande tous les propriétaires et copropriétaires, occupants ou bailleurs. Dans le cas d’une copropriété, « MaPrimeRénov’ » s’applique aux travaux énergétiques réalisés dans les parties communes.

 

Le forfait de base peut être accompagné d’un bonus si :

  • après travaux, le logement devient BBC (bâtiment basse consommation) ;
  • après travaux, le logement quitte le statut de passoire thermique (étiquette énergétique F ou G) ;
  • le ménage se lance dans un bouquet de travaux ;
  • le ménage souhaite se faire accompagner dans la gestion des travaux.

Ouverte à tous, cumulable avec d’autres aides, et applicable à de nombreux travaux, l’aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' » occupe le devant de la scène des aides de l’État.

La demande de « MaPrimeRénov’ » se fait en ligne, sur la plateforme dédiée, qui permet également de s’assurer que les travaux envisagés sont bien éligibles, et de faire une simulation pour connaître le montant auquel vous avez droit. ENGIE Home Services vous accompagne dans vos démarches administratives.

Vous devez changer votre chaudière fioul ou gaz ?

ENGIE Home Services vous permet de passer aux énergies renouvelables en vous proposant l'installation de votre PAC air/eau

Je remplace ma chaudière

(1) Source : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-aides-financieres-renovation-habitat-2020.pdf (page 10)
(2) Source : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-aides-financieres-renovation-habitat-2021.pdf (page 10)

Découvrez nos articles sur le même thème