Zoom sur la baisse du prix des granulés de bois

3 min de lecture

En 2023, le prix des granulés de bois, qu’on appelle aussi pellets, a amorcé une baisse conséquente[1] après avoir suivi fin 2022 le mouvement inflationniste ayant affecté les énergies dans leur ensemble. Cet article revient sur les raisons de cette baisse du prix des granulés de bois, qui rend encore plus avantageuses les chaudières à granulés.

 

Le prix des granulés de bois diminue

Pour l’association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois/pellet (Propellet), la fluctuation des prix du combustible bois pour les chaudières à granulés résulte de la hausse sur un laps de temps très court du nombre d’utilisateurs de ce type de chaudière.

 

Ce mouvement a concerné les foyers déjà utilisateurs de chaudière à granulés fonctionnant en support d’un chauffage principal utilisant des énergies fossiles, et qui ont renouvelé leur équipement. Les ménages disposant d’une chaudière au fioul ont voulu aussi profiter des aides (MaPrimeRenov’, etc.) pour s’équiper d’une chaudière plus écologique fonctionnant à base d’une énergie renouvelable (EnR) et moins onéreuse que le fioul.

 

Face à l’augmentation de la demande, à une production locale insuffisante et à des prix de production à la hausse, les distributeurs de granulés de bois ont fait grimper les prix pour contenir la demande. Parallèlement, les importations de granulés depuis des pays limitrophes ont augmenté pour satisfaire la demande nationale, ce qui a alimenté la dynamique inflationniste du prix de la tonne de granulés. Résultat, au dernier semestre 2022, les Français ont payé les granulés de bois entre 500 et 700 € la tonne[2].

 

Cette tendance s’est inversée début 2023 grâce notamment à une augmentation significative des capacités de production locale de pellets pour alimenter les chaudières à granulés. Toujours selon Propellet, la filière a accru sa production de près de 300 000 tonnes en 2022, avec un objectif fixé à 1 million de tonnes supplémentaires en 2024. Les prix sont donc aujourd’hui à la baisse et devraient selon Éric Vial, directeur de l’association Propellet France, retrouver un niveau normal autour de 400 € la tonne.

La chaudière à granulés, une source de chauffage avantageuse

La chaudière à granulés est une solution de chauffage aux multiples avantages :

 

·       Plus économique

C’est un système de chauffage plus économique. Les granulés de bois sont moins chers que les combustibles fossiles et ont un rendement supérieur à 90 %. Lorsque la chaudière à granulés est couplée à une chaudière gaz à condensation haute performance, l'installation de chauffage hybride permet de réaliser des économies d’énergie et d'argent, suivant le même principe que les pompes à chaleur.

 

·       Plus écologique

Une chaudière à granulés c’est aussi un système de production de chaleur plus écologique. Les granulés de bois sont fabriqués à partir du compactage de produits connexes de scieries tels que la sciure et les copeaux, et de résidus de coupes d’éclaircie en approvisionnement local. Ce combustible a un bilan carbone neutre alors que, à titre de comparaison, une chaudière au fioul émet 324 g de CO2/kWh selon le Commissariat général au développement durable.

 

·       Simple à utiliser

Les dernières générations de chaudières à granulés offrent un grand confort d’utilisation. Vous remplissez votre silo en début de période de chauffe et vous ne vous occupez plus de rien. Votre chaudière fonctionne de manière autonome, et via une régulation électronique, elle puise directement dans le silo la quantité de pellets dont elle a besoin pour produire la chaleur pour votre chauffage et l’eau chaude sanitaire. Depuis votre thermostat connecté, vous pilotez directement les températures de consigne pièce par pièce et pour chaque zone. Vous obtenez ainsi un confort optimal dans vos espaces tout en maîtrisant vos dépenses d’énergie.

 

·       Subventionnée par les pouvoirs publics

Pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre du secteur du logement, les pouvoirs publics subventionnent le remplacement de votre chaudière au fioul ou au gaz par une chaudière à granulés. Parmi les aides que vous pouvez solliciter, on retrouve le dispositif MaPrimeRénov’, les CEE (certificats d’économie d’énergie), la TVA réduite (5,5 %) sur les prestations d’installation. Votre prestataire pourra vous renseigner sur les aides que vous pouvez demander pour financer votre projet.

 

Les utilisateurs d’un chauffage central au fioul ou au gaz ne seront pas dépaysés avec l’installation d'une chaudière à granulés sous réserve que leur logement puisse en accueillir une. La configuration est similaire, à l’exception que la chaudière à granulés est alimentée par une source d’énergie renouvelable. L’autre avantage c’est qu’il est possible de la connecter à une partie des équipements en place : réseau hydraulique d’alimentation du plancher chauffant, radiateurs…

 

Lors de sa visite, votre chauffagiste pourra évaluer la compatibilité des équipements existants et faire des préconisations en même temps qu’il vous remettra votre devis.

 

 

[1] https://www.propellet.fr/page-chauffage-au-granule-indice-de-prix-du-granule-156.html

[2] https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/catalogue?page=dataset&datasetId=631b03afb61e5c6479370169

Contacter notre conseiller

De 8h30 à 19h, du lundi au vendredi, sauf jour ferié. Prix d'un appel local.

Faites un bilan sur votre situation avec un expert

Devis gratuit et sans engagement

Découvrez nos articles sur le même thème